Les études de chiropratique

  La formation du chiropracteur est standardisée au niveau mondial.

  La chiropraxie faisant partie des premières professions de santé mondiales cette formation est gage de qualité grâce à une haute exigence du Chiropratic Council on Education (CCE), organisme présent dans chaque continent chargé du contrôle des établissements accrédités.

 

  Devenir chiropracteur nécessite 6 années d'études à temps plein, soit plus de 5500 heures avec une répartition égale entre la théorie et la pratique.

  Parmis les cours dispensés on peut notamment citer l'anatomie (dont 270h de dissection anatomique), la biomécanique, la radiologie et lecture d'imagerie, la neurologie, l'orthopédie-rhumatologie, la pathologie et autres sciences fondamentales (physiologie, sémiologie ...).

 

  Le diplôme de "Doctor of Chiropratic" est sanctionné par une évaluation pratique du diplômé en centre de soin lié à l'école, un examen de fin d'étude, un mémoire de fin d'étude et un assistanat auprès d'un chiropraticien.

  En France, il n'existe qu'un établissement de formation et il est l'un des peu nombreux établissements européens accrédités. Ceci s'explique par la complexité délivrer une telle formation répondant aux directives du CCE pour obtenir une reconnaissance internationale de ce diplôme.

  Cette établissement est l'Institut Franco-Européen de Chiropraxie (IFEC) situé à Ivry-sur-Seine (idf) et qui a ouvert une antenne à Toulouse en 2006.

 

  A l'issue de sa formation, le chiropracteur a acquis les compétences pour formuler un diagnostic différentiel et une analyse chiropratique, ainsi que la dextérité pour exercer avec sûreté, confort, discernement et sécurité.

  Ces études garantissent donc pour les patients une prise en charge rigoureuse, un soin de qualité mais aussi une aptitude du thérapeute à réorienter ces patients si ils ne relèvent pas des soins chiropratiques ou à travailler en collaboration avec les autres professions de santé.